Menu

Défense des intérêts

Services de garde d’enfants

Les services de garde d’enfants représentent la pierre angulaire des efforts de défense des intérêts de YWCA Canada, deuxième fournisseur des services de garde d’enfants au pays. Le Canada a besoin d’un programme de garde d’enfants universel financé par les fonds publics qui serait fondé sur les principes d’universalité, de qualité et accessibilité et offerts dans un cadre public et sans but lucratif réglementé.

La recherche a indiqué que chaque dollar dépensé pour les services de garde finit par rapporter deux dollars grâce aux recettes fiscales supplémentaires. Pourtant dans un rapport de l’UNICEF datant de 2008, le Canada est classé dernier des 25 pays industrialisés en matière de services de garde d’enfants. Le Canada n’a atteint qu’un des dix points de référence établis, comprenant un plan national qui donne la priorité aux enfants défavorisés et cible des taux de pauvreté de l’enfant inférieur à 10%. Les avantages sociaux et éducatifs de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants pour les familles et les enfants sont bien établis, surtout pour les familles à faible revenu et les enfants qui vivent dans la pauvreté.

Comme l’a indiqué YWCA Canada dans son rapport intitulé Scolarisées, employées et égales – Des services de garde nationaux pour la prospérité économique (2011), les avancées des femmes sur le marché du travail et en matière d’éducation au cours des trente dernières années témoignent d’un mouvement sans arrêt vers l’égalité qui a marqué une révolution silencieuse dans la vie des femmes. L’écart entre les hommes et les femmes s’est comblé sur le marché du travail et s’est inversé en matière d’éducation, sans s’accompagner pour autant d’une politique sociale adéquate. Le Canada a besoin de services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, et non pas d’une lacune dans ses politiques qui démontre un retard de plusieurs décennies par rapport à la réalité actuelle.

Pour les femmes, comme l'a si bien dit la juge Rosalie Abella, les services de garde sont « la rampe d'accès à l'égalité ». Entre 1976 et 2009, le taux d’emploi des femmes mères de nourrissons et des jeunes enfants a plus que doublé, en allant de 27,6 % à 64,4 %. À moins que les hommes ne changent radicalement et qu’ils ne s’occupent beaucoup plus d’élever les enfants, l’égalité des femmes reposera essentiellement sur la fourniture nationale de services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants.

Le rapport de YWCA Canada publié en 2006, Pour une architecture communautaire de services d'apprentissage et de garde des jeunes enfants, évalue des modèles communautaires efficaces pour le développement et la prestation de services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants inclusifs.

YWCA Canada travaille avec de nombreux organismes nationaux dans le cadre de l’Association canadienne pour la promotion des services de garde à l'enfance afin de mettre en place un programme de garde d’enfants inclusif et national.

Après plus de 30 ans de hausse ininterrompue de taux d’activité des femmes, la population active compte aujourd’hui autant de femmes que d’hommes. Les services de garde d’enfants représentent une préoccupation majeure pour les familles, le marché du travail, et l’égalité des chances. La garde d’enfant doit faire partie intégrante de notre infrastructure sociale.