Menu

Programmes

Lutter contre la violence à l’égard des femmes

Connaître les faits:

La violence à l’égard des femmes est, dans le monde entier, la plus fréquente et la plus persistante des violations des droits de la personne, et le Canada ne fait pas exception.

  • Plus de 50 % des Canadiennes seront victimes de violence à un moment donné de leur vie, généralement avant l’âge de 25 ans.
  • Les jeunes femmes connaissent les taux les plus élevés de violence et le nombre de cas de violence perpétrée par un ami intime ne cesse d’augmenter.
  • Le recours à la violence psychologique et l’abus fréquent d’alcool par les partenaires augmenteraient le risque de violence faite aux femmes dans des relations conjugales.
  • Traquer quelqu’un est un crime appelé harcèlement criminel.
  • La violence faite aux femmes coûte plus de 4 milliards de dollars par an à la société canadienne, son coût humain reste pour sa part incalculable.

Arrêtez la violence avant qu’elle ne débute.  Prenez votre relation au sérieux et apprenez à reconnaître les signes précurseurs de la violence.

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez vivez une relation violente, il faut obtenir de l’aide. Pour plus d’informations sur la violence dans les fréquentations, contactez votre YWCA locale.

Activités proposées

  • Atelier sur les fréquentations saines – Aidez les hommes et les femmes à définir une fréquentation saine. Informez les participantes sur ce qu’il faut faire si elles ou quelqu’un qu’elles connaissent est dans une relation dangereuse ou risquerait de se blesser ou de  blesser leur entourage. Voir le quiz inclus dans le dépliant Ça va? Est-ce que ta relation est saine ?
  • Journée portes ouvertes /stands d’informations - Organisez, dans les centres commerciaux de votre région, des stands d’information sur les services offerts aux femmes victimes de violence. Vous pouvez également inviter les agences de services gouvernementaux qui peuvent également offrir du soutien et des services.
  • Atelier pour canaliser sa colère – Permettez aux femmes de canaliser la colère qui habite souvent celles qui ont été victimes de violence. La colère est un sentiment normal chez les victimes, cependant elle peut se transformer en force destructrice si elle est incomprise. Apprenez à exprimer vos émotions pour mieux vous connaître et que les autres apprennent à vous connaître. Animé par un thérapeute certifié expérimenté dans le domaine de la violence conjugale, cet atelier permettra aux participantes de mieux comprendre leurs émotions et de savoir comment les exprimer efficacement.
  • Le projet de la corde à linge – Demandez aux participants (élémentaire/ secondaire/ étudiantes, victimes de violence, parents, etc.) de dessiner ou de peindre leur expérience de la violence ou leur vision de la paix. Suspendez ensuite leurs dessins sur une corde à linge dans un endroit public.

À  la recherche de ressources antiviolence canadiennes pour mieux planifier votre événement ou engager un partenaire communautaire ?  Consultez notre liste exhaustive.