Facebook pixel code Cher moi féministe 2020 | YWCA Donate

Quoi de neuf?

Cher moi féministe 2020

Published on 10/01/2020 by Rebecca Pacheco

Chère Rebecca 2020,

Nous sommes en 2030 et alors qu’une nouvelle décennie commence, je réfléchis beaucoup aux dix dernières années de ma vie. En me rappelant la personne que j’étais au début de 2020 avant de devenir la personne que je suis aujourd’hui, ce fut une expérience remarquable. Je me souviens des difficultés que j’avais lorsque j’ai essayé de découvrir mon rôle de jeune femme et de militante pour la justice sociale dans un monde qui ne semblait pas avoir de place pour cela. Et en réfléchissant à tout ce que j’ai appris au cours des dix dernières années, j’ai pensé qu’il pourrait être utile de partager quelques connaissances.

Les dix dernières années n’ont pas été faciles. Le monde marginalise ceux qui s’opposent aux systèmes d’oppression et qui luttent pour éliminer les déséquilibres de pouvoir dans la société. Tu vas rencontrer des gens qui te diront que ton travail d’activiste t’a rendu hyper sensible et incapable de prendre une blague. Prépare-toi, car tu entendras « Oh, tu es l’une de CES personnes » plus de fois que tu n’es capable de compter. Il y aura une file interminable de personnes qui essaieront de te convaincre qu’un changement significatif est impossible.

Mais je veux te rassurer que ces gens ont peur et se sentent mal à l’aise par rapport à ton existence. À tel point qu’ils ressentent le besoin de te marginaliser comme un acte d’autopréservation, parce que l’autre option signifie que les choses qu’ils savent être fondamentalement vrais à propos du monde sont en train de changer. Ils se sentent mal à l’aise face à des gens comme toi qui luttent pour démanteler les systèmes d’oppression et de haine sur lesquels ils comptent pour obtenir le pouvoir. Ils s’inquiètent du fait que malgré leurs efforts pour te faire taire, tu continues d’avancer vers le changement. Tu travailles à déconstruire les structures de pouvoir et les normes sociales qui maintiennent des systèmes sociaux violents et nuisibles comme le sexisme, le racisme, l’homophobie, la transphobie, la grossophobie et tous les autres systèmes de haine qui sont si profondément ancrés dans notre vie quotidienne.  Et alors que certains veulent rester parfaitement ignorants de ces systèmes sociaux nuisibles, il y a des gens qui vont essayer de te faire taire activement. Démanteler ces systèmes sociaux signifie que leur pouvoir, leur statut et leurs privilèges sont en danger. Tes passions et tes valeurs menacent ce qu’ils s’efforcent de maintenir, et cela signifie qu’ils vont faire tout leur possible pour t’arrêter. Ils vont rendre ton travail difficile et fatigant.

C’est pourquoi il est si important de se rappeler pourquoi tu t’engages dans ce travail et ce qui est en jeu. L’activisme n’est pas un choix pour tout le monde, mais, pour certaines personnes, c’est un acte de survie. C’est une nécessité pour celles qui vivent dans un monde qui se bat pour les cacher ou les éliminer. Il existe de nombreuses communautés qui doivent légitimer leur existence dans le monde. Il existe des communautés qui sont continuellement et péniblement obligées d’expliquer pourquoi elles méritent de vivre dans la dignité et les droits. Alors que tu commences les dix prochaines années de ta vie, il y a certaines choses que je veux que tu saches :

Sois fière d’être l’un de « CES gens »

Lorsque quelqu’un te demande si tu fais partie de « CES personnes », réponde avec un oui fort et confiant. Fais-lui savoir que tu es quelqu’une qui continuera à dénoncer les actes de violence lorsque tu les verras et qui ne restera pas inactive lorsque l’on fera du mal à une personne. Fais-lui savoir que si peut-être plus de gens étaient comme « CES gens » que le monde ne serait pas un endroit aussi destructeur.

Reconnais ton privilège et utilise-le à bon escient

Je sais mieux que quiconque comment tu as travaillé si fort pour arriver là où tu es, mais il est important, aussi, que tu n’oublies pas tes privilèges. Tu es née avec tant de privilèges inhérents qui t’ont été simplement donnés. Tu as eu la chance d’être placée sur un certain chemin et, oui, tu continueras à faire des choix qui te permettront de rester sur ce chemin, mais tu as eu l’avantage d’être placée sur la ligne de départ. Et grâce à tes privilèges, tu ne rencontreras pas les mêmes obstacles et les mêmes barrages que les autres. Ne perds jamais de vue ces privilèges. Apprends à en profiter pour le plus grand bien et à faire entendre la voix des autres. Au moment où tu oublies les privilèges dont tu bénéficies, l’espace que tu occupes peut devenir dangereux.

Tes actions comptent et ta voix sera entendue

Cela n’arrivera pas du jour au lendemain et ne se fera pas d’un seul coup. Mais je peux te dire que le monde change et que c’est grâce à des gens comme toi. Le changement peut être lent et parfois difficile à voir, mais je te promets qu’il se produit. Tu fais partie d’un mouvement croissant de personnes qui n’acceptent plus le statu quo ou qui acceptent « ça a toujours été comme ça » comme excuse. Tu fais partie d’un mouvement croissant qui exige des changements et qui demande des comptes aux gens. Et je te promets que les jeunes d’aujourd’hui ne grandissent pas dans le même monde que toi. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas encore de travail à faire, mais je peux te dire que ton travail est important et qu’il fait la différence.

Pratique l’autocompassion               

Sois gentille envers toi-même. Ce voyage ne sera pas sans heurts et il ne sera pas linéaire. S’occuper des choses dans la mesure où tu le fais est difficile, compliqué et épuisant. Il y aura des jours difficiles, et puis il y aura des jours encore plus difficiles. Il y aura des moments où tu remettras tout en question. Tu douteras de toi-même, de ton rôle et de ton impact. Tu envisageras d’abandonner et de céder parce que cela te semble plus facile. Tu feras des erreurs, et tu devras en assumer la responsabilité. Mais n’oublie pas de rester gentille avec toi-même et de te montrer compatissante envers les autres. Tu as de la chance d’avoir trouvé « votre truc ». La chose qui te pousse, la chose qui t’enflamme et t’oblige à agir. Une chose qui n’a pas changé entre 2020 et 2030, c’est que travailler pour atteindre l’égalité des genres est resté « votre truc ». Elle transcende le simple fait d’être ton travail, et est intrinsèque à ce que tu es en tant que personne. Ne perds jamais cela de vue. Je te promets que le changement viendra.

 

Je t’embrasse,

 

2030 Rebecca

 

 

Revenez aux nouvelles
104 rue Edward, 1er étage, Toronto ON, Canada M5G 0A7 416-962-8881
Contenu produit conformément aux politiques de YWCA Canada. Notre numéro d’enregistrement à titre d’organisme de bienfaisance est 88878 9393 RR0001.
Créé par
Onaki logo