Facebook pixel code Plus d’argent, moins de problèmes : Btchcoin News rend les sujets d’actualité de la finance plus accessibles aux Canadiennes grâce à des bulletins chaque semaine | YWCA Donate

Quoi de neuf?

Plus d’argent, moins de problèmes : Btchcoin News rend les sujets d’actualité de la finance plus accessibles aux Canadiennes grâce à des bulletins chaque semaine

Published on 20/09/2019 by Sydney Piggott

Btchcoin News bouleverse les stéréotypes sexistes en publiant un bulletin hebdomadaire qui résume les plus récentes tendances financières canadiennes d’une manière accessible, un article à la fois. Chaque semaine, les abonnées reçoivent un aperçu des plus récentes nouvelles du marché canadien, des conseils utiles pour la gestion de leurs finances personnelles et le profil #MoneyCrushMondays qui présente des femmes inspirantes dans le monde des finances et des affaires. C’est une façon amusante et informative de se tenir au courant des nouvelles économiques. Depuis octobre 2018, j’ai eu le plaisir d’écrire pour Btchcoin et de me joindre à une communauté de jeunes femmes qui travaillent à améliorer l’éducation financière de nos pairs à travers le pays.

J’ai interviewé Claire Robbins, fondatrice de Btchcoin, pour en savoir plus sur ce qui l’a inspirée à créer une plateforme pour l’indépendance financière des femmes au Canada. Claire est une jeune travailleuse humanitaire actuellement basée à Amman, en Jordanie. Elle a récemment obtenu une maîtrise en affaires mondiales (MGA) à la Munk School of Global Affairs and Public Policy de l’Université de Toronto, où elle était présidente de l’Association étudiante de la MGA. Claire a également travaillé au Bureau du président-directeur général d’une grande banque et a occupé divers postes au sein du gouvernement canadien.

Btchoin News offre un mélange unique de résumés de nouvelles, de conseils financiers personnels et de femmes à suivre dans le secteur financier. Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de mettre sur pied une plateforme de nouvelles économiques comme celle-ci pour les Canadiennes ?

Je me suis spécialisée dans les marchés financiers pendant mes études de maîtrise et j’ai travaillé pour une banque lorsque j’ai reçu un courriel me donnant l’option de fixer ou de faire flotter le taux de mon prêt étudiant. Je me suis rendu compte que, malgré mes études et mon expérience professionnelle, je ne me sentais pas du tout en confiance dans mes décisions financières et je connaissais des douzaines d’autres jeunes femmes ambitieuses et prospères qui pensaient la même chose. J’ai toujours lu les nouvelles financières traditionnelles comme The Financial Post et The Economist, mais la majorité de leurs auteurs sont des hommes plus âgés, et les jeunes n’ont plus rien à voir avec ce genre de nouvelles. Je savais qu’il y avait de la place pour l’innovation dans les nouvelles canadiennes. Je connaissais et je faisais partie d’un groupe démographique avide d’informations financières simples et fiables.

Pourquoi pensez-vous qu’il est important pour les jeunes femmes d’avoir des connaissances sur les questions économiques et les finances personnelles ?

Les jeunes Canadiennes sont plus éduquées que jamais et nous progressons (lentement) dans la réduction de l’écart salarial entre les genres. Les femmes commencent également à prendre de plus en plus de décisions financières au sein de leur ménage. Malgré cela, les échelons supérieurs de la direction et des conseils d’administration des entreprises ne reflètent pas le talent et le capital humain que les femmes apportent et sont particulièrement discriminatoires envers les jeunes femmes qui ne sont pas blanches, cisgenres ou provenant de milieux à revenu faible (parmi plusieurs autres facteurs). Cela craint, mais comme les femmes savent qu’elles sont désavantagées, elles ont hâte de lire plus, d’apprendre plus et de travailler encore plus fort pour améliorer leurs connaissances en finances et en économie afin d’aller plus loin.

De plus, je pense qu’il est important de noter que, malgré le mouvement #MoiAussi et la reconnaissance croissante que les minorités font face à des taux élevés de discrimination sur le lieu de travail, les femmes sont toujours conscientes de la vulnérabilité de leur sécurité financière. Je connais des dizaines de femmes qui ont perdu leur emploi ou qui ont été forcées de démissionner à cause de harcèlement sexuel ou de discrimination. Je pense que c’est toujours un sujet tabou que beaucoup d’employeurs ne sont pas prêts à admettre. Les femmes et les minorités savent instinctivement à quel point l’emploi peut être précaire et considèrent de solides compétences en finances personnelles comme une couche d’assurance contre un système qui souvent ne les protège pas.

Le bulletin s’est beaucoup développé en moins d’un an. Vous avez maintenant des abonnées de partout au pays et même de l’extérieur du Canada. Quel a été le plus grand moment fort pour vous depuis le lancement de cette initiative ?

C’est difficile à dire ! Nous avons franchi des étapes importantes, par exemple en recevant une subvention de la Fondation Laidlaw pour interviewer les principaux acteurs économiques lors des prochaines élections fédérales et en franchissant des étapes importantes en matière d’abonnement.

Par contre, je dois dire que la meilleure expérience jusqu’à maintenant a été la constitution d’une équipe de collaboratrices ! C’est tellement gratifiant d’être approchée par des femmes, que je n’aurais pas rencontrées autrement, qui veut écrire pour Btchcoin.

Quels conseils donneriez-vous à d’autres jeunes femmes qui ont de la difficulté à naviguer dans les espaces financiers ? Autre que s’abonner à Btchoin News, bien sûr !

Posez des questions. Beaucoup de questions. Même si vous pensez qu’ils sont peut-être nuls.

Tout le monde doit débuter quelque part, mais je sais que ça peut être un peu intimidant. Je vous recommande fortement de vous rendre à votre succursale bancaire locale et de prendre un rendez-vous gratuit pour discuter de vos objectifs financiers avec un conseiller. Prenez beaucoup de notes et ne vous sentez pas obligé d’accepter quoi que ce soit sur place.

Pour ce qui est des connaissances financières et économiques, je recommande fortement de prévoir un peu de temps chaque semaine pour lire. Que ce soit Btchcoin ou quelque chose de plus traditionnel, prenez le temps d’apprendre et soyez patient. La plupart des médias financiers traditionnels supposent que les lectrices ont des connaissances de base sur les sujets qu’ils traitent, mais ce n’est pas toujours le cas. Il n’y a pas de mal à passer plus de temps à chercher sur Google des définitions financières qu’à lire un article. L’apprentissage prend du temps !

Ne le manquez pas ! Recevez les plus récentes nouvelles économiques dans votre boîte de réception chaque lundi en vous abonnant au bulletin de Btchcoin (en anglais seulement) sur https://btchcoin.com/. Suivez-les sur Twitter et Instagram à @btchcoinnews.

Revenez aux nouvelles
104 rue Edward, 1er étage, Toronto ON, Canada M5G 0A7 416-962-8881
Contenu produit conformément aux politiques de YWCA Canada. Notre numéro d’enregistrement à titre d’organisme de bienfaisance est 88878 9393 RR0001.
Créé par
Onaki logo